Ukraine

Contexte 2022  

En raison du conflit entre la Russie et l’Ukraine, Partir Offrir a été sollicitée, dans un premier temps, pour récolter et acheminer les dons en Pologne, Roumanie et Croatie au profit des réfugiés ukrainiens.

Différentes mairies, associations ou églises ont organisé  des collectes que l’association s’est engagée à emmener sur place.

Ainsi pour l’Ukraine, de début mars à mi-mai 2022, chargements et convois se sont multipliés : 3 convois en Pologne, 2 en Roumanie, 2 en Croatie soit 16 utilitaires et un semi-remorque soit plus de 33 tonnes acheminées.

Pologne : Envoi de nourriture et de produits d’hygiène pour les réfugiés ukrainiens à Lwowek Slaski, Katowice, Bedzin, Wroclaw et Przemysl.

Roumanie : Envoi de nourriture et de produits d’hygiène pour les réfugiés ukrainiens à Novadari, Tulcea et Iasi.

Il était évident que nous n’allions pas nous cantonner à rester à la frontière ukrainienne.

Partir Offrir a donc commencé ses actions sur le sol ukrainien en organisant plusieurs convois humanitaires d’abord à Lviv et Peretchyn fin mai 2022 avec 2 utilitaires.

Puis à Hannivka, près de Kremenchuk en septembre 2022 avec 6 véhicules utilitaires. L’aide est destinée à un centre qui prend en charge les « laissés pour compte » de cette région d’Ukraine (personnes blessées, amputées, sans abris etc…)

Puis à Kiev en décembre 2022 avec 9 utilitaires. L’aide est cette fois destinée à différentes Eglises qui s’occupent de la population locale en difficultés et des réfugiés et à un orphelinat.

Puis à Loutsk, Chuihuiv et Izium en janvier 2023 avec 8 utilitaires.

À Loutsk ce que nous avons apporté dans l’Eglise locale a été collecté par une Eglise d’Agen (47) qui accueille des réfugiés originaires de cette région d’Ukraine.

À Chuihuiv, l’aide est remise à la population n’ayant pas pu fuir cette zone proche des combats.

À Izium, ville prise par les Russes en mars 2022 et libérée par les Ukrainiens en septembre de la même année.

Un charnier de 447 corps y a été découvert. La ville est endommagée ou détruite à plus de 80 %. Elle est située en zone de guerre. Il nous a fallu une autorisation spéciale des autorités civiles et militaires pour pouvoir y accéder.

Nous avons eu l’occasion de distribuer de la nourriture et des produits d’hygiène directement à la population, le tout orchestré par l’Eglise locale. Une grande foule était massée à notre arrivée et attendait cette aide.

Les besoins en Ukraine sont énormes, particulièrement pour les populations restées dans les zones de guerre.

Nous avons été très touchés par ce que nous avons vu et vécu sur place. Nous avons été également impressionnés par l’implication de l’Eglise locale dans l’aide aux plus démunis. Un véritable exemple qui nous encourage à continuer à apporter de l’aide en Ukraine.

Nous nous sommes alors rendus à Hannivka et Zaporijia avec 18 camionnettes en avril 2023. C’était un véritable challenge puisque 42 personnes ont participé à ce gros convoi international composé de Français, Suisses, Polonais, Luxembourgeois, Portugais, Ukrainiens et Américains.

Nous avons livré l’aide à Zaporijia même et dans les villages aux alentours. La pauvreté est criante, les besoins immenses mais l’accueil est tellement chaleureux…

Puis ce fut au tour de Kamianets-Podilskyï en mai 2023 avec 3 véhicules utilitaires. Cette ville de 100.000 habitants située dans le sud ouest du pays a accueilli 47.000 refugiés venus des zones de guerre de l’est de l’Ukraine. Il a fallu nourrir et loger toute cette population.

Une véritable chaîne de solidarité s’est mise en place. Pour ce convoi nos avions confectionné des colis type d’une vingtaine de kilos pour les familles réfugiées et des colis pour les enfants.

Nous avons participé à la distribution. Ce fut un grand moment d’émotion.

Puis ce fut à nouveau Hanivka et Kamianets-Podilskyï en octobre 2023 avec 7 véhicules utilitaires. Nous nous fixons maintenant sur certains points pour assurer un suivi et ne pas trop nous éparpiller.

Hannivka et Kamianets-Podilskyï seront désormais des destinations régulières.

Depuis décembre 2023, les lois d’entrée sur le sol ukrainien ont changé pour l’aide humanitaire. Pour ne pas risquer d’être refoulés avec un gros convoi, 2 utilitaires sont partis en éclaireurs à Kolomya dans les Carpates ukrainiennes début décembre pour apporter de l’aide à un centre de réhabilitation pour blessés de guerre.

Ukraine, 18-24 février 2024.

Le dimanche 18 février, nous sommes partis pour notre 9ème convoi, nous nous sommes dirigés vers Zaporijia et Hannivka avec 14 camionnettes.

Ukraine, 14-19 mai 2024.

Jour 1 : Mardi 14 mai
Nous avons parcouru 1450 km à travers l’Allemagne, la République Tchèque et la Pologne, avec une nuit à Debica, Pologne. Un véhicule a rencontré des problèmes, obligeant à transférer sa cargaison dans les autres camionnettes.

Jour 2 : Mercredi 15 mai
Nous avons roulé 500 km de Debica à Kamianets Podolskyi, Ukraine. Le passage à la douane s’est fait rapidement. Après avoir déchargé 15 tonnes de marchandises, nous avons discuté avec notre hôte Alex des difficultés locales et des réfugiés présents dans la région.

Jour 3 : Jeudi 16 mai
Nous avons confectionné 150 colis pour enfants et 100 pour adultes. Après une visite de Kamianets Podilskyi, nous avons distribué les colis dans une école-internat à Orinin, qui accueille des enfants du Donbass. La rencontre avec les enfants a été très émouvante.

Jour 4 : Vendredi 17 mai
Nous avons dit au revoir à Alex et Ludmilla et pris la route vers Verkhovina. En route, nous avons fait une pause à Kossiv et remarqué une augmentation des portraits de soldats tombés. Nous avons été chaleureusement accueillis chez Petro à Verkhovina.

Jour 5 : Samedi 18 mai
Nous avons quitté Verkhovyna et traversé la Roumanie et la Hongrie pour arriver en Slovaquie. Le passage de la frontière hongroise a pris 4 heures et demie, mais nous avons profité d’un magnifique coucher de soleil. Nous sommes arrivés tard en Slovaquie.

Jour 6 : Dimanche 19 mai
Nous avons traversé la Hongrie, l’Autriche et l’Allemagne pour rentrer en France, atteignant notre destination à 20:00. Le convoi a parcouru plus de 4000 km dans 9 pays différents. C’était une aventure riche en émotions et en rencontres. Nous avons hâte de retourner en Ukraine.